custom-header

L’école portugaise d’art équestre

L’école portugaise d’art équestre


L’école portugaise d’art équestrep
hoto de Rita Fernandes

L’école portugaise d’art équestre a une longue et belle tradition derrière elle. Rétablie en 1979, elle s’est consacrée à la préservation du fabuleux héritage des traditions équestres du Portugal. Celle-ci fut recréée sur la base de l’Académie équestre portugaise du XVIIIème siècle de la cour royale: le Real Picaria. Les costumes d’origine, en velours, les chapeaux tricornes et les selles ont subi très peu de changements. Les étalons bais de la Coudelaria Alter Real montés aujourd’hui sont les mêmes qu’il y a deux cents ans, des chevaux de type baroque de la race Lusitano. En outre, notez que cette lignée fut fondée en 1748 par le roi portugais D. João V, dans le but de fournir des chevaux à la cour. Et, fort à propos, au XIXème siècle, la royauté pris soin de mettre la lignée mère en sécurité au Brésil jusqu’à sa réintroduction au Portugal. Précisons enfin que les cavaliers de l’école suivent les principes exposés dans le livre Luz da Liberal et Nobre Arte da Cavallaria (1790). Un ouvrage très complet qui illustre tout, du pansage de base à l’enseignement des airs relevés de haute école.


L’école portugaise d’art équestre par Lena Saugenphoto de Lena Saugen

Informations pratiques:

– Des spectacles hebdomadaires sont organisés au Picadeiro Henrique Calado à Belém (Lisbonne). On peut y voir un carrousel, un pas de deux, et du travail en main avec les figures relevées de haute école.

– Une soirée de gala a lieu une fois par mois. Les spectateurs peuvent profiter d’un spectacle prolongé, qui comprend également les jeux montés de la Cour. Des exercices comme frapper un mannequin avec une lance, ramasser un bouquet avec une épée, lancer un petit anneau et frapper une cible avec une flèche font partie du spectacle. Tout cela est réalisé avec les rênes dans une main. La tradition portugaise d’équitation de monte à une main a été maintenue vivante par les touradas montées et, plus récemment, grâce à la discipline d’équitation de travail.

[1] EPAE_creditos_PSML_Pedro_Yglesias copyPhoto : Pedro Yglesias

Plus d’informations, tarifs, horaires…

Remarque:

Si vous passez par Belém, profitez-en également pour visiter le Museu Nacional dos Coches, le Musée National des calèches qui possède l’une des plus importantes collections du monde.

 

No comments.